Le forum tintin Index du Forum

Le forum tintin
Le forum pour tous les passionnés de figurines tintin

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Triste nouvelle pour le monde de la BD

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le forum tintin Index du Forum -> The Kiltoch Arms -> Coin bavardage ... -> Coin discution
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
mben99
Tintinophile

Hors ligne

Inscrit le: 06 Aoû 2012
Messages: 3 636
Localisation: Israel

MessagePosté le: Ven 13 Mar - 22:32 (2015)    Sujet du message: Triste nouvelle pour le monde de la BD Répondre en citant

Triste vendredi 13
un grand Monsieur que vous appréciez tous ici a décider de ranger ses crayons et d'abandonner la BD:
J'ai depuis longtemps apprécié ses œuvres par livres interposés puis je l'ai rencontré "virtuellement" sur le net et j'ai encore plus apprécier l'artiste et l'homme qui a tellement de cordes à son arc et d'enthousiasme quand il parle des ses passions même autres que la BD.
Triste jour pour moi en tout cas.

Voici sa lettre:

Bon... Ce n'est pas de gaieté de cœur que j'écris ce message. Après une longue période de réflexion de quelques années, étant donné l'état actuel de l'industrie de la BD, de la façon dont les maisons d'édition traitent leurs auteurs comme du bétail selon combien ils leur rapportent, et d'une lassitude et d'un désintérêt de ma part vis-à-vis mon travail, j'ai décidé d'abandonner la bande-dessinée.

Ce ne sera pas une grande nouvelle pour ceux qui me connaissent personnellement. Ils savent que parler de mon travail, et de la BD en général, ne m'intéresse pas. Mes champs d'intérêt sont ailleurs depuis longtemps. Je ne lis plus de BD, je ne m'intéresse plus au milieu de la BD. Je trouve que le détournement élitiste qu'on a fait de cet art, qui était à l'origine destiné à un public jeune, populaire, sans prétention intellectuelle, est très éloigné de mes aspirations.

Je n'ai rien contre la BD d'auteur et je comprend bien qu'en vieillissant, un art doit se raffiner. Mais je suis loin d'être certain que c'est ce qui est en train de se passer. En fait, nous vivons maintenant dans une économie de surproduction, ou on nous demande de tout faire de plus en plus vite! Vite! Il faut sortir un nouvel album "sinon les lecteurs vont oublier". Pourquoi les éditeurs aiment tant les BD dites d'auteur maintenant, c'est qu'elles peuvent être vite dessinées. L'emphase est mis sur "le message" et non sur l'art. Mais je n'ai pas envie d'attaquer ce genre ou un autre en particulier. Comme je l'ai dit, le vrai problème est qu'on demande maintenant de surproduire pour combler une "demande" (fabriquée de toute pièce) et... tout ça m'éloigne de mon propos.

Moi, je n'ai jamais été un rapide. J'aime prendre mon temps pour faire des recherches graphiques. Recommencer quand ce n'est pas à la hauteur de ce que j'espérais. M'arrêter et réfléchir à la meilleure façon de représenter un mouvement. Créer une composition. Disposer les bulles dans une case pour que ce soit le plus fluide possible. Puis j'aime mettre plein de détails dans mes dessins, puis j'aime encrer à la plume et au pinceau. Lentement. J'aime observer. M’imprégner. Comprendre.

Tout ça pour dire que je ne suis plus à ma place dans le paysage de la bande-dessinée contemporaine. Si j'étais un auteur établi, dont les albums sont attendus et commandés à des centaines de milliers d'exemplaires des mois avant leur sortie, j'aurais sans doute les moyens de m'offrir le luxe d'être lent... Mais même encore, je suis certain que les éditeurs seraient anxieux d'une sortie prochaine pour rafler leur pourcentage. Le Monde a vraiment changé. Il n'y a plus de gloire au "travail bien fait". La gloire vient maintenant quand ça rapporte de l'argent à ton employeur, le plus rapidement et le plus souvent possible. Et toujours plus.

Ça suffit pour moi. Je tire un trait sur la bande-dessinée. Je vais maintenant essayer de me trouver un travail où mes compétences et mon expérience pourront m'apporter ce que je n'ai jamais eu dans la BD: un salaire régulier, des weekends et des soirées libres, des congés payés, des assurances (chômage, maladie), et une pension de retraite, aussi petite soit-elle, car j'approche les 50 ans. En BD, à moins d'être un gros vendeur, d'avoir des produits dérivés et des adaptations audio-visuelles de ses créations, vous vivez au jour le jour. Avec rien derrière, et encore moins devant.

J'espère que je retrouverai maintenant le plaisir de dessiner... Pour le simple plaisir de me faire plaisir, ou de faire plaisir. Sans me sentir pris à la gorge, obligé de produire en vitesse pour une maison d'édition qui n'apprécie pas tout le travail et la minutie que ça demande, simplement pour réussir à payer mon loyer à la fin du mois.

Même sans tenir compte de l'état actuel de l'industrie, la vie d'un dessinateur n'est pas rose. Wallace Wood, un grand dessinateur de comics américain, avait dit dans une interview quelques temps avant sa mort: "Avoir su qu'être auteur de BD c'était se condamner à la prison, aux travaux forcés, et au confinement solitaire à perpétuité, je ne l'aurais jamais fait." Écoutant ces sages paroles, je me tire pendant qu'il est encore temps.

C'est une décision que je prends avec tristesse, car faire de la bande-dessinée mon métier était mon rêve d'enfance. Mais la réalité de ce milieu, aujourd'hui, est loin d'être à la hauteur de mon rêve. Je réalise pleinement que je n'ai rien à apporter à la BD d'aujourd'hui. Vaut mieux pour moi arrêter les frais pendant qu'il me reste encore quelques années pour préparer ma vieillesse.

Merci à ceux et celles qui m'ont prodigué leurs encouragements et leur appui tout le long de mon chemin. Je peux vous assurer que ça aura compté beaucoup plus que le salaire que j'ai touché. Vos sourires, vos mots gentils, vos poignées de main, resteront dans mon coeur.

J'espère aussi que les rares albums que j'ai produit continueront à apporter quelques sourires à ceux et celles qui les trouveront et les achèteront dans les brocantes et les marchés aux puces...
Bon... Ce n'est pas de gaieté de cœur que j'écris ce message. Après une longue période de réflexion de quelques années, étant donné l'état actuel de l'industrie de la BD, de la façon dont les maisons d'édition traitent leurs auteurs comme du bétail selon combien ils leur rapportent, et d'une lassitude et d'un désintérêt de ma part vis-à-vis mon travail, j'ai décidé d'abandonner la bande-dessinée. Ce ne sera pas une grande nouvelle pour ceux qui me connaissent personnellement. Ils savent que parler de mon travail, et de la BD en général, ne m'intéresse pas. Mes champs d'intérêt sont ailleurs depuis longtemps. Je ne lis plus de BD, je ne m'intéresse plus au milieu de la BD. Je trouve que le détournement élitiste qu'on a fait de cet art, qui était à l'origine destiné à un public jeune, populaire, sans prétention intellectuelle, est très éloigné de mes aspirations. Je n'ai rien contre la BD d'auteur et je comprend bien qu'en vieillissant, un art doit se raffiner. Mais je suis loin d'être certain que c'est ce qui est en train de se passer. En fait, nous vivons maintenant dans une économie de surproduction, ou on nous demande de tout faire de plus en plus vite! Vite! Il faut sortir un nouvel album "sinon les lecteurs vont oublier". Pourquoi les éditeurs aiment tant les BD dites d'auteur maintenant, c'est qu'elles peuvent être vite dessinées. L'emphase est mis sur "le message" et non sur l'art. Mais je n'ai pas envie d'attaquer ce genre ou un autre en particulier. Comme je l'ai dit, le vrai problème est qu'on demande maintenant de surproduire pour combler une "demande" (fabriquée de toute pièce) et... tout ça m'éloigne de mon propos. Moi, je n'ai jamais été un rapide. J'aime prendre mon temps pour faire des recherches graphiques. Recommencer quand ce n'est pas à la hauteur de ce que j'espérais. M'arrêter et réfléchir à la meilleure façon de représenter un mouvement. Créer une composition. Disposer les bulles dans une case pour que ce soit le plus fluide possible. Puis j'aime mettre plein de détails dans mes dessins, puis j'aime encrer à la plume et au pinceau. Lentement. J'aime observer. M’imprégner. Comprendre. Tout ça pour dire que je ne suis plus à ma place dans le paysage de la bande-dessinée contemporaine. Si j'étais un auteur établi, dont les albums sont attendus et commandés à des centaines de milliers d'exemplaires des mois avant leur sortie, j'aurais sans doute les moyens de m'offrir le luxe d'être lent... Mais même encore, je suis certain que les éditeurs seraient anxieux d'une sortie prochaine pour rafler leur pourcentage. Le Monde a vraiment changé. Il n'y a plus de gloire au "travail bien fait". La gloire vient maintenant quand ça rapporte de l'argent à ton employeur, le plus rapidement et le plus souvent possible. Et toujours plus. Ça suffit pour moi. Je tire un trait sur la bande-dessinée. Je vais maintenant essayer de me trouver un travail où mes compétences et mon expérience pourront m'apporter ce que je n'ai jamais eu dans la BD: un salaire régulier, des weekends et des soirées libres, des congés payés, des assurances (chômage, maladie), et une pension de retraite, aussi petite soit-elle, car j'approche les 50 ans. En BD, à moins d'être un gros vendeur, d'avoir des produits dérivés et des adaptations audio-visuelles de ses créations, vous vivez au jour le jour. Avec rien derrière, et encore moins devant. J'espère que je retrouverai maintenant le plaisir de dessiner... Pour le simple plaisir de me faire plaisir, ou de faire plaisir. Sans me sentir pris à la gorge, obligé de produire en vitesse pour une maison d'édition qui n'apprécie pas tout le travail et la minutie que ça demande, simplement pour réussir à payer mon loyer à la fin du mois. Même sans tenir compte de l'état actuel de l'industrie, la vie d'un dessinateur n'est pas rose. Wallace Wood, un grand dessinateur de comics américain, avait dit dans une interview quelques temps avant sa mort: "Avoir su qu'être auteur de BD c'était se condamner à la prison, aux travaux forcés, et au confinement solitaire à perpétuité, je ne l'aurais jamais fait." Écoutant ces sages paroles, je me tire pendant qu'il est encore temps. C'est une décision que je prends avec tristesse, car faire de la bande-dessinée mon métier était mon rêve d'enfance. Mais la réalité de ce milieu, aujourd'hui, est loin d'être à la hauteur de mon rêve. Je réalise pleinement que je n'ai rien à apporter à la BD d'aujourd'hui. Vaut mieux pour moi arrêter les frais pendant qu'il me reste encore quelques années pour préparer ma vieillesse. Merci à ceux et celles qui m'ont prodigué leurs encouragements et leur appui tout le long de mon chemin. Je peux vous assurer que ça aura compté beaucoup plus que le salaire que j'ai touché. Vos sourires, vos mots gentils, vos poignées de main, resteront dans mon coeur. J'espère aussi que les rares albums que j'ai produit continueront à apporter quelques sourires à ceux et celles qui les trouveront et les achèteront dans les brocantes et les marchés aux puces...

Yves Rodier



Revenir en haut
Yahoo Messenger
Publicité






MessagePosté le: Ven 13 Mar - 22:32 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Tournesol
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Mai 2012
Messages: 6 927
Localisation: Au centre de Recherches Atomiques de Sbrodj

MessagePosté le: Sam 14 Mar - 15:37 (2015)    Sujet du message: Triste nouvelle pour le monde de la BD Répondre en citant

Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad .....


je viens d'en prendre un sacré coup au moral....
mais d'un autre côté je comprends çà décision.....


je finirais en disant :


MERCI Monsieur Rodier pour les sourires et les merveilleux moments que j'ai passés en lisant vos albums....
_________________


Revenir en haut
Simonie
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 04 Aoû 2012
Messages: 2 371
Localisation: Juste derrière toi !

MessagePosté le: Sam 14 Mar - 16:14 (2015)    Sujet du message: Triste nouvelle pour le monde de la BD Répondre en citant

Oui, triste nouvelle ...
Mais qu'y-a-t-il de pire pour un dessinateur que de perdre le goût du dessin, et de ne plus voir ça comme une passion mais plutôt comme une contrainte !
_________________


Revenir en haut
Yahoo Messenger
joris310
Tintinophile

Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2012
Messages: 3 943
Localisation: RAMBOUILLET

MessagePosté le: Sam 14 Mar - 18:29 (2015)    Sujet du message: Triste nouvelle pour le monde de la BD Répondre en citant

non ???????? Shocked

je suis sous le choc,
je le comprends bien sûr, ses arguments sont plus que compréhensibles, mais c'est plus fort que moi, je suis sous le choc Crying or Very sad
_________________


Revenir en haut
mben99
Tintinophile

Hors ligne

Inscrit le: 06 Aoû 2012
Messages: 3 636
Localisation: Israel

MessagePosté le: Sam 14 Mar - 19:33 (2015)    Sujet du message: Triste nouvelle pour le monde de la BD Répondre en citant

Savoir que le tome 3 d'El Spectro restera inachevé est un vrai déchirement; surtout quand on a eu la chance d'en voir un large aperçu.
Mais je suis sur qu'Yves saura rebondir et que le plaisir de dessiner lui reviendra même si ce n'est plus pour un éditeur. Okay


Revenir en haut
Yahoo Messenger
fana668
Tintinophile

En ligne

Inscrit le: 25 Aoû 2013
Messages: 1 908
Localisation: Belgique

MessagePosté le: Sam 14 Mar - 20:01 (2015)    Sujet du message: Triste nouvelle pour le monde de la BD Répondre en citant

On ne peut que comprendre sa désillusion, lui qui dessine pour le plaisir et pas pour s'enrichir.

Malheureusement, cette société de consommation ne laisse plus de place aux passionnés  Sad  


Revenir en haut
Tournesol
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Mai 2012
Messages: 6 927
Localisation: Au centre de Recherches Atomiques de Sbrodj

MessagePosté le: Sam 14 Mar - 20:06 (2015)    Sujet du message: Triste nouvelle pour le monde de la BD Répondre en citant

pour des raisons de rentabilité....
le travail de qualité est remisé au second plan....


c'est bien trop souvent le cas...malheureusement..... Cool
_________________


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:18 (2017)    Sujet du message: Triste nouvelle pour le monde de la BD

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le forum tintin Index du Forum -> The Kiltoch Arms -> Coin bavardage ... -> Coin discution Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com